dimanche 20 novembre 2011

Tanja Latina : Festival latino de Tanger

La 4eme édition du festival latino Tanja Latina.
The 4th Tanja Latina festival


On n'as pas été trop dépaysé en revenant sur Tanger après nos 10 jours de vacances à Cuba! A peine rentrée au bled on m'annonce qu'il y a un festival latino. 
When we arrived back at Tangier from our holiday in Cuba, we were far from disorientated! We had hardly settled down when a friend called to tell me that there was a Latino festival being held during the weekend.

"Rendez-vous le plus brûlant de l'automne". Pour ces 3 jours de festival, Le Palais des Institutions Italiennes à Tanger sera en mode calienté!
"The hottest avent of the autumn". During 3 days The Palais des Institions Italiennes of Tangier will be in "caliente" fever!

Cuba nous a suivi jusqu'au Maroc?
Has Cuba followed us back to Morocco?

Au programme des rythmes latinos: salsa cubaine, tango, mambo... Des Dj's, des cours de danse...
The program for these 3 days of festival: Cuban salsa, tango, mambo...dj's mixing latin music, dance lessons...


Tanja Latina se présente comme étant 'le petit cousin' du festival de renommé international Tanjazz. C'est en effet la même association, fondation Lorin, qui a crée les deux festivals. Mais malheureusement Tanja Latina ne suscite pas le même engouement et est loin d'être aussi resté que Tanjazz. Ce festival a faillit ne pas avoir lieu cet année. C'est grâce à quelques généreux donateurs et sponsors fidèles que cette 4eme édition de Tanja Latina à pu voir le jour. 
The Tanja Latina festival is reffered as the famous Tanjazz's little cousin. It is the same association that created both festivals. But sadly, Tanja latina is far from being as famous and big as Tanjazz. To such a point, that Tanja Latina was nearly cancelled this year! Luckyly, some generous donors and faithful sponsors made it possible for the festival to take place.

I went to Tanja latina the friday evening (18th november)
Here are the groups that I had the pleasure to see and discover: 

Je me suis rendue au festival le vendredi 18 novembre.
Voici les groupes que j'ai pu découvrir: 


Sabor y Son
Sabor y Son à Tanja Latina
Sabor y Son Commence son parcours à Barcelone, Espagne en 2007.Ils ont comme objectif de faire connaître la Salsa brava, c'est -à-dire, la Salsa des quartiers populaires des pays des Caraïbes et de New York : musique pleine d'anecdotes quotidiennes des gens qui ont été bercés avec cette musique aussi riche en rythmes afro-antillais comme mélodies populaires et harmonies issues des mouvements jazzistiques développés aux Etats-Unies.

Sabor y Son started their musical career in Barcelona during the year 2007. Their main goal is to make music such as Salsa Brava more known. Salsa Brava is a type of salsa played in working-class areas in the Carribbean islands and New York.  

Sabor y Son s'inspire de cette Salsa brava et donne à sa musique un caractère authentique et original, dù à l'expérience et origine de chacun de ses membres. Y sont représentés : le Venezuela, Cuba, la Colombie, le Mexique et l'Espagne.
En 2009, ils ont participé au Festival Tempo Latino à Vic-Fezensac, France, et ont gagné le premier prix de la Conga, chose qui leur a assuré leur présence une fois de plus au festival en 2010.
En 2011 ils présentent leur premier disque Oye Como Suena, avec des compositions originales au pure style de la Salsa brava des années 70.

Sabor y Son (Festival Tanja Latina)
Le premier groupe de la soirée. De la très bonne musique Salsa Brava. Beaucoup de rythme et très dansante! Je n'ai pas pu rester assise pendant longtemps; j'étais sur la piste à mettre en pratique les danses apprises à Cuba!

The first group that I saw that evening. Really good music. Salsa Brava music! Lots of rhythm and great for dancing! I couldn't sit still; I was dancing nearly the whole time (practicing moves i'd learnt in Cuba!)

Sabor y Son (à Tanger)


Zangao Bateria
Zangao Bateria à Tanja Latina

"Cie de Frappa-dingues possédés par le groove, Zangao Bateria nous entraîne à sa suite, du Brésil à l’Afrique en passant par les contrées du Dub ou de la Jungle. Emportée par le rythme, la rue se met à vibrer au son de cette grande Bateria". 

Plein de couleurs, des rythmes endiablés! Une très bonne découverte musicale qui nous emporte dans des pays lointains  de l'Afrique ou Amerique latine.

Lots of color, crazy beats! I love this kind of music. So beaty! Listening to this you suddenly feel as if you're somewhere in Africa or Latin America!




Grupo Salsafon
Grupo Salsafon à Tanja Latina
Grupo Salsafon se forme en 2004, motivé par une passion comune : la salsa des années 70, celle née dans les quartiers populaires de New-York. Ayant connu son âge d'or, cette musique était restée un peu à l'écart de la grande "sono mondiale".
L'idée de proposer un Hommage au son du Barrio devient alors une évidence : "Tribute to the Barrio".Ainsi, le groupe revisite le répertoire "NuYorican", de Conjunto Libre à Eddie Palmieri ou SHO, bien décidé à réconcilier tradition et modernité. Les compositions du groupe viennent également compléter ce répertoire.Engagement, passion, et liberté d'interprétation avec un seul mot d'ordre : ¡ Salsa dura, de verdad ! 


Ces dix musiciens rendent hommage à ceux qui ont fait l’histoire de la musique afrocaraïbéenne. Revisitant les « classiques » elle est également influencée par un son plus contemporain, celui de la « salsa dura » new-yorkaise. Beaucoup d'énergie et bonne humeur, tout ce qu'il faut pour ravir tout autant les mélomanes que les danseurs.

Grupo Salsafon first started in 2004. They mainly play 70's salsa style music. These 10 talented musicians pay tribute to those who made famous of afrocaraibeen music. They play all the well known classics with a contemporary touch (some salsa dura).
Lively and full of energy, all that you need to please any music lover or dancer.


...........................

Avant les concerts (de 20h à 21h) il y avait des cours de salsa et tango. Je suis arrivé un peu trop tard pour profiter des cours. En revanche, les Dj's ont fait apprendre au publique la danse du Logobitombo! Une chorégraphie complètement naze que je j'avais déjà appris en sortant en discothèque en France. J'étais étonné de découvrir que personne la connaissait au Maroc! Et encore plus que tout le monde (même les plus agés) appreciaient!!

Before the concerts started (from 8pm to 9pm) you could learn some simple salsa or tango moves. I arrived to late for a Salsa lesson. Instead, the dj's we teaching people the Logobitombo dance! A crap choreography that I have already danced during the early hours of morning in french nightclubs (I admit that crime!). I was surprised that nobody in Morocco had heard of it before. And even more when I saw the number of people (young and elder) having a fun time dancing it!

En pleine chorégraphie logobitombo! 
Bon, je ne souris pas, mais je vous jure que je m'amusais bien!!

Conclusion sur ce festival:
Je dois avouer que j'ai été légèrement déçu. Je m'attendais à un festival de la même ampleur que Tanjazz, ce qui n'est pas du tout le cas. 
L'entrée était cher pour ce que c'était: 200dh pour le vendredi! Le même prix que Tanjazz, mais ici il n'y avait seulement 3 groupes a se produire! Je dirai même que 2 groupes. J'ai adoré la musique de la Bateria, mais à être débout à les regarder et écouter pendant une heure c'est long. Ca aurait été largement mieux qu'ils déambulent dans les rues de Tanger comme certains groupes ont fait lors de Tanjazz! 
De plus, les 2 groupes ont joué essentiellement du salsa. Pour un festival latino (pas un festival salsa) j'aurai aimé écouter et danse sur d'autre styles de musique! (du reggeaton!! Du reggeaton!! Désolé, depuis mon voyage à Cuba je suis fan de ce style de musique, et veux en écouter et danser tout le temps!).


Les points positives maintenant. Je me suis vraiment amusée à ce festival. J'adore voir et participer à de tels événements à Tanger. En plus, de la musique latino! Les groupes présents était d'un très bon niveau. La musique sublime. J'ai danser, danser, danser, sans jamais m'en lasser (sauf pendant la Bateria...). Je suis vraiment contente que des gens se soient battus pour que ce festival perdure. Et j'espère qu'il continuera a avoir lieu tous les ans, tout en prennent de l'ampleur (et pourquoi pas pour atteindre un jour la même taille que Tanjazz).


Alors je dis 'à l'année prochaine Tanja Latina' !! J'espere voir un festival plus grand! J'espere voir plus de groupes! Plus de monde! Plus de sponsors! Je serai présente! Viva Tanja Latina !!!!

Overall:
I must admit that I was a tiny bit disappointed with this festival. I was expecting a festival the same size as Tanjazz, but it was very different. 
Tickets were rather pricy: 200dh, same price as Tanjazz. Only this time, instead of having a dozen different groups playing like Tanjazz, there were only 3. Actually, only 2. I loved the Bateria music, but you kind of get tired of the same repetitive beat over and over during a whole hour. I would have been so much better for the group to wander around the streets of Tangier all why playing, like some groups did during Tanjazz. 
Also, the 2 groups that played at Tanja Latina, played only salsa music. The festival is supped to be 'latino', not only salsa. I therefor would have like to hear some different kinds of latino music (I really hoped that i would hear some reggeaton, but no... will have to go back to Cuba for that i suppose!)


What I liked now. I did have a very good time during the festival. I love going to things like this that are held at Tangier. And latino music!! I love it! The musicians all had a very high level of skill. The music played was sublime. I just wanted to dance, dance, dance...all the time! I am most pleased that some people fought hard for this festival to survive. I do most sincerely hope that it will continue to be held at Tangier during the years to come, and that it will grow in popularity (maybe one day be as big as Tanjazz)!


See you next year Tanja Latina! With more musicians! More music! More people! More sponsors! I will definitely be attending! Viva Tanja Latina!!!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire