mardi 15 février 2011

Une semaine de découvertes / A week full of discoveries

Une semaine bien chargée qui se termine. Et qui se termine bien ! A l’instant où j’écris ce message je suis installé à coté de la piscine du 555, sous le soleil, en t-shirt. Le soleil est de retour depuis mardi. Après presque deux semaines de pluie continue qu’est que ça fait du bien d’avoir de nouveau chaud !
Un ami était en vacances chez nous pendant une semaine. On a profité de sa visite de découvrir quelques endroits que l’on n’avait pas encore eu l’occasion de visiter. Le week-end de son arrivé le temps était encore mauvais, mais en amélioration. Inverses et éclaircies, pas de pluie continue. On est donc parti à la découverte de la kasbah de Tanger, en passant par les ruelles étroites de la médina. Un site magnifique, plein d’histoire. 

What a busy week, but what a good one ! The sun is back; at this very moment I am sat on the outdoor patio of the 555 beach club and it is hot!
The weather has been lovely since Tuesday. After 2 weeks of continual rain it feels really good. Nice and warm once again!
A friend came to visit us for a week. We made the most of his stay to visit some places nearby that we had been meaning to go and see but never got round to actually going.
When he arrived last weekend, the weather was still rather bad, but getting better. It wasn’t raining non-stop, just showers and sun. We decided to go and visit the Kasbah of Tangier, at the top of the old part of the town. A beautiful site, full of history.

Le jeudi après midi on a pu se libérer du travail pour aller visiter Tétouan, une grande ville royale à environ 1h de Tanger. A peine garer, un marocain d’une 40aine d’années vient nous aborder. Rien d’étonnant, avec notre teint clair et appareil photos impossible de passer pour des locaux ! Il a commencé à nous parler de « sa ville », ou se trouvaient les quartiers de la vieille ville à visiter… ! » On lui a clairement fait comprendre qu’on ne voulait pas de guide, qu’on était du coin et qu’on voulait juste se promener tranquillement. « Pas de problème mon ami ! Bonne visite !» avec une tape amicale sur l’épaule. Fini ? Débarrassé ? Enfin tranquille ? Et bien non. A l’entrée de la médina qui voila qui arrive, notre ami du parking. « C’est par la les tanneries ! » Ok, oui, merci, mais nous on veut faire notre propre visite ! On pars, il nous suit, commence à taper la discute avec Franck. Encore une fois, on lui fait clairement comprendre qu’on veut visiter seuls, et qu’il aura « walou » (rien) à la fin. « Oui, oui mon ami tangeri, je fais ça par le plaisir moi ! ». 
Il ne nous a pas lâché tout du long de notre promenade à Tétouan. Certes, il connaissait bien sa ville, nous a fait visiter tous les quartiers de la médina, les tanneries, raconté des petites anecdotes. « A l’époque pour retourner dans leurs pays, les étrangers faisait cacher du kiff dans les semelles des babouches, ce monsieur c’était un spécialiste ! » « C’est dans cette maison que Franco à vécu ». On a pus visiter des petites boutiques qui avait des vues imprenables sur la ville, voir les boulangers faire du pain en fumant du kiff, prendre de belles photos, connaître l’histoire de la ville…mais toujours un petit arrière pensé : « mais qu’est qu’il va bien nous demander à la fin ? ».

Thursday we took the afternoon off work to go and visit Tetouan, a royal town about one hour away from Tangier. Barely had we parked the car, a Moroccan in his late thirties came over and started talking to us. This was nothing new, with our pale skin and cameras we looked like perfect tourists! He started to tell us about “his town”, where the best places to visit were... We made it perfectly clear that we didn’t want a guided tour of the city, that we lived nearby and just wanted to walk around on our own. “Ok mon ami! Have a good day!” with a friendly pat on the shoulder. Finished? Ridden of him? Finally on our own ? Well, no. Just as we entered the old medina there he was again. « The tanneries are this way! Up here! Follow me! » OK, yes, we understand, but we want to be on our own. We started walking, and he followed and started chatting to Franck. Once again, we told him that he would get “walou” (nothing) from us. “Ok my Tangeri friends, it is a pleasure for me to show you my town” . So off we went with our new “friend”. He did indeed know his town well, he showed us around all the different districts, places that we probably wouldn’t have been able to find on our own and avoided us getting lost. We also saw the tanneries and how the men made leather out of cow, goat or sheepskin. A real dirty job! He also told us lots of little anecdotes: “in the past, when tourists returned to their countries they would hide cannabis in the soles of their shoes; this man was a specialist in sowing up the shoes” “This is where Franco lived”... We visited little shops of which the roof tops had beautiful views of the town, saw bakers, one of which was smoking a pipe of “kiff” while baking bread. Our “new friend” not only told us all about the history of the town, but also anabled me to take some beautiful photos. But a little thought was always stuck in the back of our minds : "what is his going to ask for at the end?” 

 Fin de la journée, le soleil commençait à être bien bas, on a décidé de rentrer. On est passé par la place Hassan V pour voir le palais grandiose, les bâtiments de style espagnoles, pour rejoindre un petit café au soleil et admirer la vue sur les montagnes. Thé à la menthe pour les gars, coca pour moi…et un café pour monsieur « le guide ». En se reposant on à pu voir des cigognes qui volait au dessus de la ville. Il y en a beaucoup au Maroc, je n’en avais jamais vu autant, ni d’aussi près. Par contre, leur endroit favori pour faire leur nid semble être les minarets des mosquées. Pauvres bêtes ! Elles doivent êtres sourds ! Donc pour en revenir à la fin de notre visite de Tétouan, notre « nouvel ami » nous a raccompagné jusqu'à a notre voiture, et comme on s’y attendait, nous a demandé quelques pièces…  « Pour prendre une bière ». C’est toujours comme ça ici. Rien sans intérêt. On lui a donc donné 25DH (2€), de quoi s’acheter une bière. 

La route du retour on n’as pas pris l’autoroute mais la route qui long la cote. Le temps était magnifique, le ciel rouge, on voyait exceptionnellement bien l’Espagne et le Rocher de Gibraltar.
Samedi on est parti passer une journée à Larache. Nom de ville sur lequel on fait des jeux de mots depuis plusieurs semaines. « Je m’habille à la rache ? Bah non pas à Larache, tu t’habilles ici !! »

On s’est d’abords arrêté à Moulay Bousselham pour manger et faire un tour en bateau pour voir les oiseaux migrateurs. Les gens du coin nous avait prévenu que ce n’était pas la bonne époque pour voir les flamands roses, qu’ils étaient sorties la vieille et il n’y en avait pas. On s’est dit qu’on allait quand même faire un tour sur l’eau, tant pis si on ne voyait pas d’oiseau, on reviendrai en Mars. Le tour en bateau nous permettra au moins de profiter du soleil qui brillait de son plein, et digérer le poisson mangé à midi. Au moment de choisir notre « bateau » les choses sont devenues un peu tendues. 

At the end of the day, when the sun was starting to set, we decided it was time to head home. We passed through the newer part of the Tetouan, the large square with the grandiose royal palace, old Spanish styled buildings. Before leaving we settled down in a little café over looking the mountains. Mint tea for the boys, a diet coke for me…and a coffee for our new Mister the “guide”. While sipping on our drinks, several  storks flew by over the town. There are quite a few over here in Morocco, I have never seen so many. They seem to like nesting on the top of the mosques. Poor birds, they must be deaf with all the loud calls to prayer that come out of the speakers! Anyway, back to the story about our visit to Tetouan, our “new friend” followed us back to our car, and as we expected asked for some cash… "just to buy a beer”. It’s always like that over here, nothing for free. So we gave him 25DH (2.5€), enough to buy himself a beer in a bar. We didn’t take the highway back to Tangier, but decided to take the costal road. The sun was setting, the sky a beautiful crimson color and the view on Spain and Gibraltar was magnificent. 
Saturday we went to spend the day at Larache. We first stopped off at Moulay Bousselham to have lunch and see the migratory birds that live on the lagoon. We had been told that it was not the right time of year to see pink flamingos; people had been out on the boat the day before and not seen any. We where a bit disappointed, but decided that we would go for a boat ride anyway to make the most of the lovely weather. After having eaten, it was time for us to find a boat; this is when things started to get a bit tense.


Lorsqu’on est descendu de notre voiture, avant de manger, un homme nous a littéralement sauté dessus pour nous dire qu’il pouvait nous emmener en bateau voir les oiseaux pour 200DH. On lui a gentiment dit qu’on ne savait pas ce qu’on voulait faire, et que la on allait manger, on verra après. Il était vraiment insistant, voir même un peu agressif. Ca ne donnait vraiment pas envie d’aller faire un tour au milieu d’un lagon avec lui ! Pendant tout notre repas, l’homme nous guettait. A la fin, on a demandé au serveur s’il connaissait du monde avec un bateau. Il a appelé un autre homme. C’est à ce moment que le premier s’est pointé, très énervé. « Vous m’avez dit que vous allez venir avec moi ! » Faux, on a dit qu’on allait voir ça après manger. « C’est moi qui vous a parlé en premier, c’est avec moi que vous devez venir ! » Il gueulait en arabe sur l’autre pilot de bateau. On a décidé de l’ignorer et partir avec le deuxième, beaucoup plus calme et qui en plus proposait un meilleur prix. Arrivé sur la plage on monte dans notre « barque a moteur ». Le temps était magnifique et ce qui l’était encore plus était le fait qu’on a vu des flamands roses. Quatre. Vraiment beaucoup de chance !
Après une heure et demi sur l’eau on a repris la voiture pour partir vers Larache. Au lieu de prendre l’auto route, on s’est aventuré par la vieille route, la route de la côte. On s’était dit que certes le trajet serait un peu plus long mais on pourra profiter de jolis paysages. En effet en prenant cette « route » on a eu le temps de profiter des paysages. On pouvait pas rouler a plus de 20km/h. Une fois engagé, on s’est rendu compte que ce n’était pas vraiment une route. 

Earlier, when we arrived at Moulay, we barely had time to get out of car that a man was next to us telling us to come with him, that he had a boat and could take us to see the birds for 200DH. We told him that we didn’t know what we were planning on doing, that we were going to eat first and think it over later. He was very insistent and rather aggressive. We did not really want to find ourselves on a boat in the middle of nowhere with him! The whole time we ate, the man was waiting for us outside the restaurant. When we had finished our delicious plates of fish, we asked the waiter if he knew a person that could take us on a boat ride. He called another man. The first guy, who had been watching carefully, came storming over when he saw us leaving with somebody else. He was very angry: “you said that you were coming with me!” No we didn’t, we said that we were going to think about it. “I talked to you the first, so you must come with me!” He then started shouting at the other man in Arab. We decided to ignore him, and go with the second guy, much calmer and who offered a better price.
Once down on the beach, we got into the little blue and red wooden boat that was waiting. The weather was lovely, the sun shining, and what was even better was that we even saw some pink flamingos. Four. We were really lucky!
After an our and a half watching the birds on the lagoon we decided to go back to our car, to get to Larache a couple of hours before the sun set, to have some time to walk around the place. Instead of taking the motorway, we took the old road, one that runs along the coast. Much more interesting and pretty landscapes to admire instead of the boring old motorway. And indeed, this road was anything but smooth and boring; we definitely had time to admire the countryside because we could not drive faster than 20km/h. The problem was this so called “road” wasn’t really a road at all!


Par endroit il y avait du goudron, mais il fallait zizager entre des nids-de-poule gigantesques ! Par ailleurs il n’y avait que de la terre, des gros cailloux et des flaques. Et par moment il y avait tellement de bosses qu’on se serait cru sur un terrain de BMX ! La pauvre Logan ! Je ne sais pas comment on a fait pour arriver sans bousiller un triangle de suspension ou un amortisseur. Au lieu de mettre une demi heure pour aller de Moulay à Larache, on a mis pas loin de 2h. On se maudissait de ne pas avoir pris l’autoroute.  Ma conclusion de ce trajet ? Je suis venu, j’ai vu, j’ai vécu et j’ai vaincu ! Et plus jamais je reprendrai cette route ! Mais bon, c’était à faire quand même !

In some places there was a bit of tarmac, but you had to zigzag from side to side of the road to the other to miss the gigantic pot-holes! Elsewhere there was only mud and stones and big puddles. In some areas there where so many big bumps that it seems as if we where on a BMX bike dirt track! The poor Logan! I don’t really know how we managed to get through those 30km without breaking the suspension or shock absorbers!
Instead of taking only half an hour to get from Moulay to Larache, it took nearly 2 hours. Why didn’t we take the motorway!!! But it was actually kind of fun!

Enfin arrivés à Larache, le soleil se couchait. J’ai pu d’ailleurs prendre de jolies photos ! On ne s’est pas trop promené car on devait encore rentrer à Tanger. Ça serait pour une prochaine fois, en tous cas avec le peu qu’on a vu, Larache à l’air d’être une jolie petite ville.

We did finally arrive at Larache, just as the sun was setting, perfect for some nice photos of the red sky! We didn’t stay long because we still had to get back to Tangier, about 100km away. Visiting Larache will be for another day! 
Voila un peu près tout pour les excursions de la semaine! 
And that's about all our little outings this week!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire