mercredi 5 octobre 2011

Papiers s'il vous plait! / Papers please!

Un long article, sans photos, ou en gros je vais me plaindre et dire à quel point j’en ai marre des administrations marocaines. Ce n’est pas une critique du système, mais c’est juste qu’en ce moment je commence vraiment à saturer et en plus je stress a cause de quelque chose (dont j’en parlerai plus bas).

Déjà en France je trouvais tout ce qui touchait à l’administration pénible. En plus, pour je ne sais quel raison, j’ai toujours eu des merdes avec divers administrations. La sécu qui décide de mettre mon dossier sous le régime agricole alors que je travail dans l’industrie automobile, la caf qui m’enregistre comme une personne mariée avec un enfant, les impôts qui carrément m’enregistrent 2 fois…aucune idée ou ils vont chercher tous ces infos ni pourquoi il faut que ça tombe sur moi. Enfin bref, tout le monde sait comment c’est en France. Ici au Maroc, c’est pire. Des qu’on a affaire a l’administration marocaine il faut s’armer de patience, beaucoup de patience.


This is going to be a long post with no photos, were I will be rambling on about how fed up I am getting with Moroccan administration. I am no way criticising the Moroccan system, I’m just really p*ssed off and stressed about something (I will tell you all about at the end of this post.)
In France I used to find everything to do with public administrations a real pain in the ass. Even worse, god knows why, they would always f*ck things up for me. Health insurance decided to put me in the agricultural section instead of the industrial section (I was working in tool&dies industry), so I couldn’t get any health care because of that. When I was jobless, the job center said I was married with a kid, so I couldn’t get any unemployment benefits…I have absolutely no idea where they got this from! Anyway, everybody knows what it is like in France, but I can assure you, here in Morocco it is worse! If you need to do anything with public administration here, you better be patient…really patient.


Par exemple, l’autre jour Franck a du se rendre aux impôts pour déposer un document concernant l’entreprise. Arrivé la bas, il demande a l’accueil dans quel bureau il doit aller. On lui dit au 4e étage. Apres avoir monté 4 étages a pied (l’ascenseur marchait pas, rien d’étonnant) ont lui dis que ce n’est pas dans ce bureau, mais un au 2e. Rendu au 2e, rebelote, on lui dit que c’est au 1e (à chaque fois il faut attendre son tour bien sur). Et au 1e on lui dit que c’est au 4e… 
A ce point le pauvre Franck était exaspéré et a exigé que la personne l’accompagne au 4e. En fin de compte c’était bien au 4e qu’il fallait donner le document, la personne avait tout simplement mal regardé… Enfin voila, 2h de perdu juste pour déposer un pauvre bout de papier. 

Alors imaginez tout le temps qu’il faut prévoir pour être en règle au niveau des papiers lorsqu’on est expatrié !


Just for example, the other day, Franck needed to drop some paperwork off at the tax office. When he arrived there, he asked where and who he needed to give these papers to. Reception told him to go to an office on the 4th floor. After climbing 4 flights of stairs (lift was out of order, nothing new) and finding the office and showing the documents, he was told that it was actually on the 2nd floor that he need to hand them in. Down on the second floor, he was told that he needed to go to the 1st floor. And yet again, on the 1st floor they told him he had to go to the 4th. 
By this time poor Franck was getting rather impatient, so he demanded that the person on the 1st floor come with him to the 4th floor to set things straight. In the end, it was in the office on the 4th floor that he needed to give the paperwork to, the guy just hadn’t looked properly at the papers…2 hours wasted just for dropping a couple of pieces of paper. 
So imagine how long it took me to get all my paperwork for living and working here in order!


1ere étape : la carte de séjour / résidence. Cette petite carte vous évite d’être obligé de sortir du pays tous les 3 mois (et d’avoir des emmerdes avec la douane comme j’ai déjà raconté dans la vidéo ici). C’est également obligatoire si l’on veut prendre un abonnement téléphonique ou chose dans ce genre. La mission économique m’avait envoyé une liste de documents à fournir. 

Je me suis quand même rendu au commissariat pour vérifier que cette liste était bien complète et surtout à jour.
Au moins une dizaine de personnes attendaient pour déposer leur dossier au bureau des cartes de séjour. Ca prenait un plomb ! Une seule personne derrière le bureau, qui devait verifier chaque dossier, tamponner…le pire c’était que la plupart des personnes n’avait pas rempli les formulaires, donc ça mettais encore plus de temps ! Comme tout ce que je voulais c’était recuperer les formulaires et m’assurer que ma liste de papiers était complète, chose qui prenait même pas 2 minutes, j’ai demandé directement a l’homme derrière le bureau. Il était vraiment mal luné ce jour là, et m’as dis sur un ton fort désagréable d’aller m’asseoir et attendre mon tour. 
Ca commençait mal, se faire renvoyer chier dés sa première rencontre avec les administrations… Apres environ 1 heure, j’ai enfin pu recuperer ce que j’étais venu chercher. En effet, la liste que j’avais n’était pas la même que celle donné par le commissariat. 
Plus qu’a réunir tous les documents demandés.


1st thing for me to do was to get my resident card. This little card makes life much easier; it allows you to stay more than 3 months in the country (and not have serious problems with customs like I mentioned in a previous video). You also need it if you want a cell phone or anything like that. 
Even though I already had a list of papers that I needed to complete my file, I decided to go and make sure what I really need at the central police station. There were at least 10 people in front of me. As all I wanted was the form that needed filling in and know what documents I needed, I asked the guy behind the desk. This plump little guy told me in a very rude manner to wait my turn. Great, first encounter with Moroccan administration I get insulted. So I quietly sat down and waited my turn. It took nearly an hour. Finally I got what I needed (indeed, the list I had was not correct). 
So off I went to fill in my forms and gather all the paperwork I needed. This sounds pretty strait forward and easy but it is not! All photocopies need to be certified identical to the original, so yet again that means more waiting (just for a stamp on a piece of paper).


Cette tache semble relativement simple, et ca le serait s’il ne fallait pas faire certifier conforme toutes les photocopies. Encore une fois il faut se déplacer et attendre.

Une fois mon dossier complet (et après l’avoir vérifié 3 fois pour être sur de n’avoir rien oublié), me voila de retour au commissariat. Le même homme que la dernière fois est derrière sa machine à écrire (une machine extrêmement vétuste). Il ne se lève pas, ne me regarde même pas. Il continue à taper. Apres quelques minutes il me demande ce que je veux (encore avec un ton qui voulait clairement dire ‘pourquoi tu viens me faire chier’). En lui tendant le dossier il me répond « Les dossiers doivent êtres déposés le matin ». 
Cette réponse m’as particulièrement énervé, premièrement car c’est également cet homme qui récupère les dossiers le matin ; en quoi ca le dérangeait de prendre mon dossier, le poser, et le reprendre le lendemain matin? 
La seconde chose était qu’encore une fois c’était une énorme perte de temps. Le commissariat se trouve dans le centre ville, a 20km de mon lieu de travail. Me rendre là-bas me faisait perdre une après midi. 

J’ai quand même réussi à le convaincre de « jeter un coup d’œil » a mon dossier, pour être sur qu’il était complet. Ceci était une bonne chose, il me manquait en effet un document (de part mon statut de volontaire et qui n’était pas sur la liste). Au moins je n’étais pas venu pour rien. 

Le lendemain matin, retour au commissariat, cette fois ci pour « vraiment » déposer le dossier. On m’informe que je pourrais recuperer le récépissé de la carte de séjour dans 2 semaines. J’attendais cette récépissé avec impatience, car sans je ne pouvais prendre un forfait marocain pour mon téléphone ! 
Deux semaines plus tard, me voila de retour au commissariat. « On n’a pas votre récépissé, celui qui s’occupe de ça est parti en stage, revenez dans une semaine ». Encore une perte de temps. Une semaine après, j’ai enfin pu recuperer ce foutu récépissé. En attendant que la carte définitive arrive, je devais retourner tous les mois au commissariat pour faire tamponner le récépissé. 

J’ai récupérée ma carte après 3 mois.


Once I had everything ready (and having checked it 3 times), I went back to the police station. The same rude guy was behind the desk, typing on a very old typewriter. I said hello and stood in front of him. He didn’t get up, didn’t even look at me. After a while he asked what I wanted (yet again in a rude way). I handed him my file, which he shoved back at me. ‘We only accept files during morning hours’. 
This really annoyed me. 
First of all because it was the same guy who accepted peoples files during the morning, why the h*ll couldn’t he have taken mine, put it aside, and ‘checked’ it in the next morning. 
Secondly, I had taken the afternoon off work to drive 20km there to hand it in. In the end I managed to convince him to take a look at it, just to make sure I had everything. Just as well; I was missing a specific document concerning my volunteer working situation. At least I hadn’t gone there for nothing. 
The next day I went back, this time to really drop off my file. Everything was in order. I was told that I had to come back every month, to get some piece of paper stamped, while waiting for my resident card to arrive. 
This took 3 months.

2e étape difficile au niveau paperasse : la voiture. 
Déjà dans le ferry, il faut faire la queue pour faire tamponner sont passeport et papier vert pour le véhicule. Pas vraiment dérangent, de toute façon il n’y a rien d’autre à faire sur le ferry pendant 25h. Chose énervant par contre était que tandis que nous on faisait la queue, plusieurs femmes sont passés devant tout le monde. Juste avant notre tour, une qui se pointe. La Franck lui dit clairement de passer derrière et attendre son tour. Rien à foutre, elle est passé devant quand même. L’homme derrière nous, nous a informé que lorsque le véhicule était au nom de la femme, par galanterie ou j’en sais quoi, les hommes doivent la laisser passer. Grrrrr ! Au faite a priori j’aurai pu faire comme elles et ne pas attendre… 

Donc les vraies difficultés ont commencé dès qu’on est descendu du ferry ; aux douanes du port Tanger Med. « Mais vous êtes résidente ! Vous n’avez pas le droit d’importer temporairement une voiture française ! » Apres leur avoir montré la documentation des douanes marocaines, qui dans un chapitre explique que les volontaires peuvent importer un véhicule et garder l’immatriculation de leur pays (donc pas de dédouanement) le temps de leur contrat ; ils m’ont accordé une importation temporaire de 6 mois. A moi d’aller voir la douane a Tanger pour avoir une prolongation (1an, le temps de mon contrat). 


Now for the second difficult part: the car. 
Already in the ferry from Spain to Morocco, you have to queue up to get your passports and green card (for the car) stamped. The queue was really long, but we were on that ferry for more than 25 hours, so queuing for hours didn’t really matter. The annoying thing was that women keep jumping the queue, and went straight to the desk to get their stuff stamped. Nobody seemed to complain. When we finally arrived at the desk, this fat woman literally pushed me aside and handed her papers to customs. Franck told her to get back, and wait her turn. She completely ignored him and went on with her business. The guy behind us told us that it was a normal thing to let women go first if the car was in their name. Grrrrrrrr. We had been queuing for nearly two hours; it was my car, so basically I could have pushed past everyone. 
Anyway, real problems started when we got off the ferry with customs at Tangier. « But you are a Moroccan resident! It is illegal for you to bring a French car into morocco! » After having shown them the Moroccan law that stipulate that people working as volunteers are allowed to bring their car with them, and having checked several times with their superior officers, they let us into morocco with the car. The car was allowed to stay 6 months, normal like any tourist. I being a volunteer, under Moroccan law, should be allowed to keep my car with me as long as my work contract last, in occurrence 1 year. 
I had to go to another customs office to get it extended. There are 3 different custom offices at Tangier (4 with Tangier Port Med). Of course, we tried all 3, and it was the last one which was the right one.

Quelques jours plus tard, nous voila partis pour accomplir cette nouvelle mission. Il y a 3 bureaux de douanes différentes à Tanger ; on n’avait aucune idée dans laquelle on devait se rendre. 
On commence par celle qui est a l’entrée du port ; ils nous envoient voir les bureaux qui sont au Ferry port. Ce n’était pas la non plus. On se rend donc aux douanes du centre ville. C’était bien ici, mais il fallait attendre que la personne qui s’occupe des importations arrive. Apres une heure d’attente, cette personne n’était toujours pas arrivée. On est donc entrée dans un bureau, un peu au hasard. Le douanier était très agréable, et pour une fois connaissait cette fameuse dérogation pour les volontaires ! Il a pris mon dossier et me demande de revenir recuperer le papier d’autorisation de prolongation dans 2 jours et me montre le bureau ou je me rendre. 

Donc 2 jours plus tard, on retourne recuperer le papier. Le bâtiment était vide. En grève. 
Je suis retourné le lendemain ; grève fini cool ! Je monte au bureau et explique au douanier présent que je viens recuperer tel papier. Il était au courant de rien et me jure que mon dossier n’est pas dans son bureau. Le douanier que j’avais vu la fois d’avant n’était pas la non plus. 

J’attends la semaine d’après pour retourner là-bas. Cette fois ci il y a le douanier qui m’avait pris mon dossier. Il me demande pourquoi je suis revenu. Je lui explique que j’étais venu la semaine d’avant, mais que mon papier n’était pas prêt. Il me regarde d’un air étonné, m’emmène dans l’autre bureau, passe derrière le douanier qui m’avait juré qu’il n’avait pas mon papier, fouille dans un tiroir et me tends mon papier ! Mon papier, signé et prêt a recuperer, était bien là depuis une semaine. 
Et là, le pire c’est qu’il m’a à moitié engueuler ! « Je vous ai dit de venir 2 jours après ! Je vous aie dit de venir dans ce bureau ! Vous aviez rien compris ou bien ?? » Bon, j’ai préféré me taire, j’avais ma prolongation, c’est tout ce que je voulais. 

Apres il y a toute l’historie pour assuré une voiture aux plaques française au Maroc…mais c’est une autre histoire ;)


I was now sure that I was at the right place, but I was told that I had to wait for a certain person. I waited for 1 hour, got fed up, and when to ask for help in one of the offices. I fell on the right person! For once somebody who knew about my kind of situation. He said he would look after everything, and told me to come back to pick up the piece of paper that stipulated that I could keep my car here for one year, 2 days later and showed me the office where it would be. 
2 days later I returned. Nobody. On strike. Ok, that happens. 
The next day I went back; strike finished! Great ! I went up to the office the guy had showed me. A man was in there. I told him that I had come to pick up my green paper for my car. He swore to me that he didn’t have it. I left, thinking that with the strike and all they probably hadn’t had time to sort stuff out. I came back the next week. This time man that had accepted my paper was in the office (with the one that said he didn’t have it). He looked rather surprised seeing me. When I said that I had come for my car papers, he started rummaging though the desk draws, then handed the piece of paper to me. The worst thing is he kind of told me off: « I told you to come back a week ago! I even showed you the office! Didn’t you understand or what?? ». I preferred to say nothing but « thank you »; I had my paper saying that I could keep my car in morocco for a year, that’s all I wanted. 
After that, there is a long story about getting the car insured, but it’s too long to write about ;)


Voila tout pour les démarches laborieuses pour obtenir des papiers. J’étais tranquille pendant un bon moment. 

Maintenant je vais en venir à la chose qui me tracasse. Encore une histoire de voiture ! J’ai ramené la XR3i en France, pour revenir au Maroc avec la New Beetle. Encore une fois, problème avec les douanes a port Tanger Med. « Vous êtes résidente, bla bla, pas le droit d’importer une voiture, bla bla… » « Je suis volontaire, bla bla bla, j’ai le droit… ». Du déjà vu non ?? Apres avoir consulté les supérieurs et lu les textes, ils étaient presque prêts a me laisser passer. Mais tout d’un coup, ils remarquent (sur l’ordinateur) que j’ai déjà eu une voiture pendant plus de 6 mois au Maroc. Ils me donnent une autorisation d’importation d’1 mois, et à moi de retourner voir les douanes en centre ville pour obtenir une prolongation.


So, that’s about all the laborious running around I had to do when I arrived. After all that I was tranquil. 
Until now. 
What has been bothering me lately? Yet again a car problem. I took the XR3I back to France, and brought my New Beetle over to Morocco. Usual problems with customs at the ferry port. « You’re a Moroccan resident…bla bla…you cannot bring a French car….bla bla.. » I work as a volunteer…bla bla…look at the law…bla bla… ». Déjà vu. Yet again they took ages looking up the law and asking their superiors if this was allowed. They we just about to let me go, when some guy noticed on the computer that I had already had a car here for more than 6 months. Here we go again! I explained the whole thing. In the end they let me into morocco with the car, but only for one month.

Bien sur, je me suis dépêché pour me rendre là-bas, avec mon dossier complet. Le douanier qui avait accepté mon dossier pour la première fois était a priori un ‘remplaçant’. 
La dame qui me reçoit, m’informe qu’a priori je ne suis pas une ‘vrai’ volontaire car je travail pour une entreprise privé. Elle me dit que je n’aurai même pas du avoir une prolongation la première fois, mais qu’elle va se renseigner quand même. 
Une semaine après je retourne la voir. En effet, j’ai bien le droit d’importer un véhicule sans la dédouaner le temps de mon contrat de VOLONTAIRE (et oui, elle s’est renseigné, je suis bien une volontaire). Par contre, quand j’ai sorti la Ford j’aurai du faire une demande ‘d’échange’ de véhicule (ou un truc dans le genre). 
Je n’avais aucune idée qu’il fallait faire ça !! De plus, elle m’informe qu’en général, la douane n’accorde pas de prolongations pour une durée aussi courte (mon contrat se fini fin décembre, tout ce que je demande c’est pouvoir garder ma voiture avec moi pendant 3 petits mois !!). 
Pour finir, elle m’a dit qu’elle fera tout son possible. 

Donc tout mon espoir repose sur elle, si elle n’arrive pas à faire valider mon dossier je dois sortir la VW du Maroc le 10 octobre, sous peine de payer une grosse amende. 
J’imagine que vous comprenez mon désespoir ! Si je n’ai pas cette prolongation, je me retrouvé obligé de ramener la voiture en France (encore 1000 et quelques km de route) et je me retrouve sans voiture ici ! 

Plus qu’attendre maintenant…attendre et croiser les doigts.


I had to return to the other customs to be aloud more time. I got all the paperwork ready, and when to the office I had been to several months ago. The guy wasn’t there. Apparently he was just replacing someone last time. I saw a woman instead. After I told her the whole story, she kindly told me that I wasn’t a real ‘volunteer’ (because I didn’t work for a social cause). She even said that I shouldn’t have been allowed in with my car the first time! After a lot of whining from me, she said that she would see what she could do, and to come back in a week.
A week later returned. So after reading the law, she told me that I am indeed a volunteer, and that I am allowed a car. But, I should have asked permission to change my car. I had no idea that I need to do that!! Plus, she said that they don’t normally give extensions for such short time (my contract ends in December ; I’m only asking to keep my car here for 3 little months damn it !!) Anyway, she said that she will do whatever she can for me, but it isn’t her who decides on this kind of matter. My file has to be sent to Rabat.
So now maybe you understand why I’m sort of stressed? If they say ‘no’ I will have to get the VW out of Morocco by the 10 of October (5 days left), or pay a massive fine. 
If they say no, I will have to drive the car all the way back to France, and be left carless in Morocco. 
Now there is nothing much left to do, except wait, moan about it, and cross fingers.


2 commentaires:

  1. Je vis à Tanger depuis 3 ans et j'ai renoncé à faire ma carte de séjour après plusieurs voyages entre le bureau de légalisation et la préfecture. Depuis, je préfère payer 60€ tous les 3 mois pour aller à Tarifa, me prendre une bonne bière à une terrasse, reprendre le bateau en faisant un tour au duty free et retour à la maison.
    La raison qui explique les prises de têtes avec l'administration (et je les ai souvent pratiqué) c'est que les fonctionnaires ne sont pas habitués à discuter directement avec l'intéressé. La majeure partie du temps, un intermédiaire s'occupe de tout ("tu s'occupes de rien" comme disait Debbouze) avec au passage un petit billet. Quand tu fais la paperasserie tout seul, tu sautes l'intermédiaire et donc le petit billet pour le fonctionnaire. Il te le fera sentir en faisant trainer les choses. Pour un document, j'ai du faire face à un "chargé de signature" en vacance pendant 3 mois.
    Il vaut mieux parfois lâcher un petit billet de 50 ou 100dh et s'éviter la perte de temps.

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que lorsque je reviendrai à Tanger dans 6 mois je ne ferai pas renouveler ma carte de séjour non plus. Comme vous, j'irai à Tarifa, une ville que j'apprécie beaucoup, donc cela ne me dérange pas du tout de passer un weekend la-bas tous les 3 mois.
    En ce qui concerne les papiers, moins j'en ai à faire mieux je me porte! La prochaine fois ça sera pour obtenir les plaques d'immatriculation jaune...un dossier qui doit être assez laborieux à mettre en place aussi je pense. Je suivrai surement vos conseils (un petit billet) si cela peut faciliter et accélérer les choses.

    RépondreSupprimer