mercredi 19 janvier 2011

De Tanger à Marrakech... en train de nuit / The night train from Tangier to Marrakech


Le moyen le plus facile pour se rendre de Tanger à Marrakech est le train de nuit. Autant j’appréhende les transports en commun en France, j’apprécie le train de nuit marocain. La locomotive à un aspect vétuste, usé par le temps, autant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Il n’y a qu’un seul wagon couchette, la première classe. Le wagon est divisé en plusieurs compartiments chacun composé de 4 couchettes en cuir marron clair. L’été, autre avantage d’être en première classe, il y a la climatisation. L’hiver non. Entassés à quatre dans un 5m2 il fait chaud, tout le monde transpire…je ne vous raconte pas l’odeur de fennec le matin au réveil !

The easiest way to get from Tangier to Marrakech is the night train. As much as I hate French public transport I enjoy the Moroccan night train. The train defiantly looks decrepit, worn-out and run-down, on the inside and out. There is only one couchette wagon, the first class. The wagon is divided into several compartments in which you find four light brown leather couchettes. In the summer the compartments have air conditioning (one of the advantages of travelling first class); in the winter no.


En général le train part vers 21h. Un contrôleur attend à la porte du wagon. Il prend le ticket et nous conduit jusqu'à notre « chambre ». Plus qu’à faire son lit et s’installer confortablement pour 10h de trajet. Il n’y a pas d’annonce lorsque le train part, il me semble même qu’il n’y a pas de hauts parleurs. En début de trajet un employé passe avec un chariot pour proposer des choses à boire ou grignoter. Personnellement, grande buveuse de coca, je préfère me restreindre et ingurgiter le moins de liquide que possible ; et ceci pour une très simple raison : les sanitaires. En première on a au moins la « chance » d’avoir des toilettes (cuvette…) ; en 2nd il y a seulement un trou qui donne directement sur les rails. Je mets « chance » entre guillemets, car ce n’en est pas vraiment une. Je n’ai jamais vu l’eau marcher dans les sanitaires, autant au robinet que dans les toilettes. Sur les 3 fois que j’ai pris le train de nuit au moins un des deux toilettes du wagon était bouché lors de notre arrivé dans le train. Je  n’imagine pas l’état 10h plus tard. C’est donc pour cette raison que je fais tout mon possible pour éviter l’obligation de me rendre dans ce lieu tant redouté.
J’ai toujours extrêmement bien dormi dans le train de nuit Tanger-Marrakech. Le balancement régulier du wagon et le « clac-clac clac-clac » des roues sur les rails semblent me bercer. En général il y a toujours quelque chose me réveille pendant la nuit, mais je me rendors après quelques secondes. Parfois c’est seulement le fait que le train s’arrête, d’autre fois c’est un peu plus inquiétant. Une fois, le wagon faisait un sacré vacarme et se balançait tellement violemment de droite à gauche que j’ai bien cru qu’on allait dérailler. Une autre fois j’ai été réveillé en sursaut par un choc brutal et le bruit qui allait avec, comme si on avait heurté quelque chose d’immense sur les rails. Il s’est avéré seulement être le fait d’accrocher un autre wagon derrière la notre.


Generally the train leaves Tangier at about 9pm. A controller waits at the door of the wagon. He asks for our ticket and leads us to our “room”. All we have left to do is make ourselves comfy for the next 10hours. There is no announcement when the train leaves the station, I don’t even think that there are any loud speakers. An employee comes to each compartment with a trolley, to offer food and drinks to the travellers. I usually drink a lot of coke, but here I prefer to swallow as less liquid as possible; and this for one simple reason: the toilets. In second class there are no actual toilets, just a hole though which you can directly see the rails (rather disturbing!), in first there are actual toilets. I don’t know which are better. I have never seen the water (either for the toilet or sink) work. Each time I have taken the night train one of the two toilets was blocked before we even left the station. I dread to imagine the state of them 10 hours later. It is therefore for this reason that I do all that I can to avoid having to go to the dreaded toilet.
I have always slept well in the train from Tangier to Marrakech. The steady constant sway of the wagon and  “clac-clac clac” of the wheels on rails seem to rock me to sleep. There is usually something that awakens me during the night, but I normally fall back to sleep after a few seconds. Sometimes it’s just the train that is stopped, other times it’s a bit more worrying. Once the wagon was making so much noise and rocking so violently, I really thought that we were going to derail. Another time I was awoken with start by a violent jolt and loud thud, it seemed like we had hit something big on the line. It was actually only another wagon being added to the train.
Lorsqu’on est presque arrivé à destination, le contrôleur vient nous réveiller. Encore une fois, l’homme avec son chariot passe dans les compartiments. Cette fois je prends quelque chose !
Arrivé à Marrakech, on ressent la différence de température avec Tanger ! Il fait chaud ! Direction la terrasse du Riad pour prendre l’apéro en t-shirt…un 31 décembre…

When we are nearly arrived at Marrakech station, the controller comes and wakes us up. Once again, the man with the food and drink trolley walks down the corridor. This time I buy something to eat and drink!
Out of the train at Marrakech you feel strait away the temperature difference with Tangier! Boy is it hot! Strait up onto the roof of the Riad to have an aperitif wearing t-shirt and shorts...on a 31st of December...
On a fêté la nouvelle année comme il se doit. Apéro au Riad, restaurent puis discothèque. Une très bonne soirée qui s’est terminé à 8h du matin. Le jour se levait. Tout le monde est parti dans leurs chambres retrouver leurs lits, pour une bonne nuit de sommeil reposant après cette longue nuit. Tout le monde sauf moi. J’ai pris une grosse couverture (il fait froid la nuit à Marrakech) et je suis allée m’installer confortablement sur une chaise longue en terrasse. J’ai à peine eu le temps de profiter du soleil qui se levait et du calme qui régnait dans la médina que je me suis assoupi. Ma nuit fut courte, j’ai été réveillée à 10h du matin par la chaleur. Une fois la couverture rangé et m’être changée de tenu (maillot de bain) j’ai pu retrouver le sommeil. Le résultat de cette nuit du 31 décembre au 1e janvier passé sur la terrasse à Marrakech était des coups de soleil sur le visage. En tout cas ça restera un nouvel an inoubliable ! Légendaire !!

We celebrated the New Year as it should be celebrated. Aperitif at the riad, diner at a restaurant and partying in night club. A great evening that ended at about 8am.
The sun was rising. Everybody said goodnight and went to their respective rooms to have a good nights sleep after this tiring evening. Everybody except me. I took a large blanket (it is cold at night at Marrakech) up to the roof and made myself a comfy bed on a sun chair. I barely had time to enjoy the rising sun and the silence of the medina that I fell asleep. My nap was short, at 10am I was awoken by the heat. Once ridden of the blanket and after a change of clothes (into a swimming costume) I managed to continue my nap. The result of this night from 31st of December to the 1st of January spent on the roof of a Riad in Marrakech was a bright red sun burnt face. In anyway, it will always be a great memory, it was legendary!



L’année 2011, l’année que je vais passer au Maroc, a bien commencé…affalé sur une chaise longue, en terrasse,  sous le soleil de Marrakech

The year 2011, the year that I will be spending in Morocco, is beginning well…sunbathing under the sun, in the heat of Marrakech.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire